Sweet Euphoria

Ces dernières semaines, il y avait comme une impossibilité de mouvement. Une force invisible m’obligeait à faire du sur place. Je restais donc où j’étais.L’endroit n’était pas hyper accueillant. Une navigation en eaux troubles entre souvenirs d’abus, cauchemars et questions existentielles. Ce temps de tristesse profonde, de solitude et de larmes me parurent court et long, comme... Lire la Suite →

Into The Woods

Le thé est froid.Ça faisait longtemps. Par moment, elle perd le fil de ses pensées et se retrouve à un endroit sans vraiment savoir comment elle y est arrivée. Elle rêve, ils disent. Parfois, les ramifications et le cheminement ont un sens. Parfois, non.  Ses mains transies tentent de trouver un peu de chaleur entre ses... Lire la Suite →

Nothing more than feelings

Il lui suffit de fermer les yeux.  Tes yeux, ton regard. Tes mains qui m’effleurent et m’entourent dans une danse ininterrompue.Tes yeux, ton regard. Le sourire sur tes lèvres quand tu me vois. Ta bouche contre ma peau. La douceur de la caresse de tes baisers.Tes yeux.Cette façon bien particulière que tu as de me regarder. Comme... Lire la Suite →

Later Days

Autour, tout s’active et se presse dans un ballet de mocassins et de talons aiguilles. La musique des sonneries de portables et des discussions d’oreillettes se mêle au bruit constant de la circulation.  Envahie.  La tête emplie de ces sons, intrusifs et incessants, elle porte un café fumant à ses lèvres. Sentir l’odeur rassurante de... Lire la Suite →

In the mood for blood

Alors j’avais l’idée de faire un super article sur la sororité, le partage. Un truc un peu beau et idéaliste sur la fameuse “solidarité féminine”. Une allégorie de la 4eme vague féministe que nous vivons actuellement avec sa liberté de parole et ses engagements nouveaux, libérés des carcans de nos mères… Bref, j’étais lyrisme et... Lire la Suite →

My baby just cares for me

Il y a des moments où tout ça lui semble être arrivé à quelqu’un d’autre. Comme si elle avait été un témoin, silencieux et un peu honteux. Peut-être même une complice.  Souvent, comme beaucoup de victimes, elle se pose encore la question de sa responsabilité.  Après tout, elle a fini par se laisser faire. Après tout,... Lire la Suite →

Deferring numbness

Une sorte de torpeur languissante s’empare régulièrement de moi, me forçant à prendre les choses un peu différemment. Juste un peu plus lentement, peut-être un rien naïvement.  Je revois amusée la personne que j’ai été, j’imagine celle que j’aurais pu être. J’essaie tant bien que mal de m’apercevoir aujourd’hui. Je me parais bien plus loin... Lire la Suite →

Wait and see

Attendre, s’étendre, ne pas trop se disperser.  La chaleur accablante épaissit l’air. Dense, lourd. Comme solide. Bouger c’est fendre cette torpeur impénétrable et s’engouffrer dans un enfer étouffant et humide.  Il y a une sorte d’urgence tout autour. Une aura impatiente qui trépigne en geignant.  Il faut que quelque chose se passe.  Que l’orage arrive, salvateur.... Lire la Suite →

Drizzly dreams

Il aurait pu faire beau. Le percolateur chauffe. Assise sur le bord de ma fenêtre, je contemple les jardins en contrebas, à peines brouillés par la bruine qui les noie délicatement. Comme une caresse humide, un baiser à peine appuyé. Il aurait pu faire beau. J’active machinalement le bouton ON et guette le vrombissement caractéristique... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑