My baby just cares for me

Il y a des moments où tout ça lui semble être arrivé à quelqu’un d’autre. Comme si elle avait été un témoin, silencieux et un peu honteux. Peut-être même une complice.  Souvent, comme beaucoup de victimes, elle se pose encore la question de sa responsabilité.  Après tout, elle a fini par se laisser faire. Après tout,... Lire la Suite →

If you really ask me…

Plus jeunes, nos parents nous montraient la voie. Ils voyaient loin, pensaient grand, quand notre principal souci était de ne pas perdre notre doudou. Nous avions une confiance absolue en leurs jugements, avis, etc. Bien heureusement, à l’adolescence, arrive le moment ou l’on construit sa pensée, indépendamment de ses géniteurs, dans une recherche éperdue de... Lire la Suite →

Eve messed it all up

Voilà, ça y est. L’été prend fin. Il était temps, Todd commençait à manquer d’imagination concernant la planque des allumettes et des bidons d’essence. C’est toujours un peu étrange ce moment. La chaleur est sur le départ, elle hésite un peu… D’ici quelques jours, les rues vont à nouveau se remplir de voitures ¼ pleines... Lire la Suite →

Vamos a la playa

Hello tous! Todd et moi, on a décidé de prendre quelques vacances. On part, serviettes sous le bras, chapeaux de paille vissés sur le crane, direction: LA MER. Promis on recharge à fond les batteries, on tente de ne brûler aucun abruti sur la plage, dans les transports, ou ailleurs! Gros boulot pour Todd! On... Lire la Suite →

Deferring numbness

Une sorte de torpeur languissante s’empare régulièrement de moi, me forçant à prendre les choses un peu différemment. Juste un peu plus lentement, peut-être un rien naïvement.  Je revois amusée la personne que j’ai été, j’imagine celle que j’aurais pu être. J’essaie tant bien que mal de m’apercevoir aujourd’hui. Je me parais bien plus loin... Lire la Suite →

Wait and see

Attendre, s’étendre, ne pas trop se disperser.  La chaleur accablante épaissit l’air. Dense, lourd. Comme solide. Bouger c’est fendre cette torpeur impénétrable et s’engouffrer dans un enfer étouffant et humide.  Il y a une sorte d’urgence tout autour. Une aura impatiente qui trépigne en geignant.  Il faut que quelque chose se passe.  Que l’orage arrive, salvateur.... Lire la Suite →

The sisterhood project

J’en arrive à me poser des questions un peu rhétoriques sur la capacité des gens à réfléchir.  J’étais pas mal ancrée dans une réalité nouvelle et positive ces derniers temps. Faisant preuve (avec effroi hein!) de bienveillance et de compréhension. Et puis, là, je sais pas pourquoi, d’un coup d’un seul, je me sens fatiguée…... Lire la Suite →

Drizzly dreams

Il aurait pu faire beau. Le percolateur chauffe. Assise sur le bord de ma fenêtre, je contemple les jardins en contrebas, à peines brouillés par la bruine qui les noie délicatement. Comme une caresse humide, un baiser à peine appuyé. Il aurait pu faire beau. J’active machinalement le bouton ON et guette le vrombissement caractéristique... Lire la Suite →

Here comes the sun

L’été arrive. Un peu comme ça, le temps d’un weekend. Tout à coup, l’air s’est fait plus épais, la chaleur un rien plus torride. Le printemps a désespérément essayé de s’accrocher aux premiers jours de juin, de garder la mainmise sur sa saison, le diktat sur les éclosions. Mais l’été, implacable s’installe et prend peu... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑